Se déplacer à vélo: mythes et réalités | Défi Santé Aller au contenu principal

Se déplacer à vélo: mythes et réalités

Se déplacer à vélo: mythes et réalités

Vous croyez que le vélo n’est pas pour vous? Détrompez-vous! Vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas vous y mettre!

J'habite trop loin 

Afin de bien évaluer la durée du déplacement et le trajet à emprunter, faites un essai un jour de congé. À moins d’habiter à 13 km ou plus de votre destination, le vélo est une option facile et efficace! 

  • 5 km ou moins: comptez moins de 25 minutes pour vous rendre à destination
  • De 6 à 12 km: comptez entre 25 et 50 minutes de déplacement
  • 13 km ou plus: votre déplacement sera plus «sportif», et il vous faudra vous équiper en conséquence

Dans tous les cas, vous pouvez décider de faire le trajet à vélo 2 ou 3 fois par semaine ou combiner les modes de transport: utiliser le vélo pour vous rendre à l’arrêt d’autobus, au métro ou au train ou encore terminer votre trajet en vélo libre-service (BIXI ou autre) si ce service est offert dans votre municipalité.

Je ne suis pas assez en forme

Vous verrez qu’au lieu de vous épuiser, vous déplacer à vélo améliorera votre condition physique et vous donnera de l’énergie. Essayez-le une fois par semaine, puis augmentez la fréquence graduellement selon votre niveau de confort. Il n’y a aucune obligation à le faire tous les jours!

Je vais transpirer

Se déplacer à vélo n’est pas une course: roulez plus lentement et vous arriverez complètement sec, surtout si votre trajet compte 10 km ou moins. 

Ne vous habillez pas trop chaudement et enlevez une épaisseur dès que vous vous réchauffez. Si vous faites une bonne distance (plus de 10 km), vérifiez si vous avez accès à une douche sur votre lieu de travail ou d’étude.

Je dois amener les enfants à la garderie ou à l'école

Quelle excellente occasion de leur transmettre le goût des déplacements actifs! Les enfants ont besoin de dépenser de l’énergie tous les jours. Profitez-en pour leur enseigner comment se déplacer dans le quartier.

Je dois transporter mes emplettes 

Installez un porte-bagages sur votre vélo et une sacoche ou un panier afin de pouvoir transporter vos achats. Il est plus facile de garer un vélo qu’une voiture devant le commerce de son choix!

Je ne veux pas rouler sous la pluie

Saviez-vous qu’il pleut seulement lors de 5 % à 8 % des trajets effectués par les cyclistes qui font du vélo-boulot? Il peut pleuvoir dans la journée sans qu’il pleuve pendant les heures de déplacement.

Si on annonce de la pluie, emportez des vêtements de pluie, et vous verrez que vous allez les transporter plus souvent dans votre sac que sur vous! Et si la pluie vous dérange, ne prenez votre vélo que les jours de beau temps.

Je n'aime pas rouler dans le trafic

Planifiez votre trajet de façon à emprunter majoritairement des rues peu passantes et des voies cyclables. Il vaut mieux faire de petits détours et se sentir à l’aise dans la rue que de prendre un chemin plus direct, mais stressant à cause du trafic automobile. Demandez conseil à d’autres cyclistes, qui pourront vous décrire le trajet qu’ils empruntent.

Je suis fatigué après ma journée de travail

Pédaler modérément jusqu’à votre domicile vous permettra de décompresser, de libérer votre esprit et vous donnera de l’énergie.

 

Cet article est adapté d’un texte initialement publié au www.moisduvelo.quebec.